Vassel

logo du site
  • Vassel
  • Vassel
  • Vassel
  • Vassel
  • Vassel
  • Vassel

Accueil du site > Histoire > L’horloge de la Mairie

L’horloge de la Mairie

L’HORLOGE DE LA MAIRIE, UNE HISTOIRE DE TEMPS

En tournant les pages des archives, nous avons trouvé un Traité pour la fourniture d’Horloge rédigé par l’entreprise Odobey implantée à Morez-du-Jura.


Passer commande dans l’une des entreprises d’horlogerie de Morez, c’est passer commande chez les spécialistes nationaux de l’horlogerie comtoise. Cette industrie s’est développée dans la région de Morez, à la suite du l’implantation de la famille Mayet à Morbier. En 1789, Morez a 76 horlogers pour un millier d’habitants. Jusqu’au XIXe, la production d’horloge reste artisanale, puis elle devient industrielle et dépasse les 100 000 pièces par ans en 1850.


En 1854, est créée une école d’horlogerie. Si l’horlogerie morézienne bénéficie bien du voisinage suisse pour obtenir la technique de l’émail en 1777, elle reste techniquement indépendante. Aux XIXe et XXe siècles, Morez et Morbier deviennent aussi dans le même temps, un centre important de production d’horloges monumentales et c’est pour cela que la commune que la commune décide de passer commande à l’une de ces entreprises.

L’entreprise ODOBEY : Louis-Delphin Odobey Cadet originaire de Foncine-le-Haut est parti s’installer à Morez pour y établir en 1858, une fabrique d’horloges pour les édifices publics qui deviendra l’une des plus importantes maisons de ce genre en France. Il fait construire un immeuble quai Jobez, qui fut détruit en 1990, l’entreprise ayant cessé son activité en 1964. Son entreprise a vite pris une dimension internationale.


Sur un catalogue des années 1900, nous pouvons lire : « La maison L.D Odobey Cadet est la plus ancienne des fabriques d’horlogerie monumentale de la région. Elle a toujours obtenu les plus hautes récompenses aux expositions. Dans ses références nous trouvons une liste de plus de 4000 horloges issues de ses ateliers. Le Puy-de-Dôme recense près de 200 horloges jurassiennes.




Dans le document, daté de 1910, l’entreprise s’engage à fournir et à établir une horloge neuve qui sera placée sur la maison d’école dans l’emplacement réservé pour cela. Cette horloge aura deux corps de rouages et marchera huit jours […] Elle sonnera l’heure, la répétition de l’heure et la demie sur un timbre existant. Du poids d’environ 50 kilos. Cette horloge est le n°4 du tarif page 6 de la fabrique. La commune s’engage à faire remonter et entretenir cette horloge convenablement et à ses frais. Le prix de cette horloge rendue placée en bon état de fonctionnement avec tous les accessoires nécessaires et convenu à la somme de 900 francs payables en deux fois, moitié après la pose et moitié un an après. Toutefois, l’intérêt à 3% courra pour la 2ème moitié six mois après la pose. […] Le présent traité sera valable qu’après approbation de M le Préfet. Fait en double à Vassel le 10 Octobre 1910.



L’approbation par le Préfet est datée du 2 novembre1910.




Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP